L’éducation est devenue un champ de bataille PDF Print E-mail

 Quiconque pense que l’éducation est neutre se trompe. Les idées ont des conséquences. Les actions découlent de modèles de pensées. Les parents n’ont pas le choix d’envoyer leurs enfants dans une école religieuse ou non. Toutes les écoles sont religieuses. Les parents doivent plutôt choisir la religion qui sera enseignée à leurs enfants : le christianisme, l’islam, l’humanisme ou un autre courant de pensée.

Est-ce que ce sera l’humanisme séculier des écoles publiques américaines - où la prière est illégale, mais où la pornographie peut faire partie du programme d’éducation sexuelle  ; où la théorie de l’évolution est un dogme intouchable et où les preuves scientifiques en faveur de la création sont bannies ? Un crime violent sur dix est perpétré dans les écoles, et chaque année, 700 000 diplômés des lycées sortent sans savoir lire. Cette constatation a conduit les parents américains à retirer sept millions d’enfants des écoles publiques.

L’éducation basée sur l’humanisme séculier a produit des analphabètes ; elle a grandement affecté les mœurs et vehiculé des maladies sexuellement transmissibles.

Est-ce que nos enfants seront instruits selon l’humanisme révolutionnaire qui a échoué en Europe de l’Est, au Cambodge, au Nicaragua, en Ethiopie ou au Mozambique ? Les économies anéanties, les goulags et camps de concentration attestent de cet échec.

Ou alors, ce sera l’éducation du peuple des camarades de l’ANC/SACP ? Une éducation de politisation, de slogans bon marché, de clichés, de cris de perroquets, de « chants de la liberté », de poings levés et de danses zombies « toyi toyi ». Les boycotts incessants, les grèves, les marches, les émeutes, les jets de pierre, le vandalisme et la violence ont produit une génération perdue : des millions de casseurs non formés et inemployables, des voleurs, des mendiants, des émeutiers, des terroristes et des activistes politiques.

Peut-être vos enfants trempent-ils déjà dans l’humanisme ésotérique ou l’occultisme du Nouvel Age déguisés en éducation ?

Il faut savoir que l’éducation est en elle-même religieuse parce qu’elle présente une certaine réalité du monde. Elle sélectionne l’Histoire, les valeurs et les pratiques qu’elle souhaite inculquer,

« Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires du monde, et non sur Christ » Colossiens 2. 8

Les parents peuvent déléguer la tâche, mais non la responsabilité

pour l’éducation de leurs enfants

Les enfants n’appartiennent pas à l’Etat. Ils appartiennent à Dieu et sont confiés par Lui aux parents pour les « élever en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur » (Ephésiens 6. 4). Les parents sont responsables devant Dieu de surveiller les enseignants, les livres et les programmes qui formeront et rempliront l’esprit de leurs enfants pendant les 15 000 heures d’enseignement scolaire. Tous les parents chrétiens devraient être impliqués dans le Conseil d’Administration de l’école de leurs enfants, et jouer un rôle actif dans l’éducation de leurs enfants selon les principes bibliques. Le contrôle de l’éducation devrait être entre les mains des parents, et le contenu de l’éducation doit être basé sur la Bible.

« La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse. » Psaume 110.10

De la même manière, La Déclaration de KwaSizabantu de 1991 donne aux parents le droit d’envoyer leurs enfants dans des écoles de leur choix (Colossiens 2. 8). Elle affirme que « l’éducation des enfants appartient à la famille et à l’Eglise, et non à l’Etat. Ainsi les parents devraient être bien plus impliqués dans les associations de parents d’élèves au point d’influencer leur programme scolaire. Les écoles publiques devraient être ouvertes à la prédication de l’Evangile et devraient baser leur programme sur les valeurs morales et familiales. Si le système refuse cette option, les parents chrétiens devraient être encouragés à chercher d’autres solutions, comme les écoles chrétiennes. »

Avec les récents développements de l’éducation en Afrique du Sud - où l’on essaye d’éliminer la lecture de la Bible, la prière, et le chant d’hymnes lors des rencontres - de plus en plus de parents retirent leurs enfants des écoles publiques au profit d’écoles chrétiennes ou de l’enseignement à domicile (Deutéronome 6. 6-9).

Dr Peter Hammond
Frontline Fellowship, P O Box 74, Newlands, 7725, Cape Town, South Africa
E-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

Traduit de l’anglais

 

Principes Bibliques pour Afrique - Free PDF

Holocauste Au Rwanda - Free PDF book

Copyright © 2017. Frontline Fellowship. Powered by joomla
S5 Logo