La libre entreprise et l’argent honnête PDF Print E-mail

 Les Dix Commandements (et non les « 10 Suggestions ») sont toujours valables :

« Tu ne déroberas point. » Exode 20. 15

« Tu ne convoiteras aucune chose qui appartienne à ton prochain. »

Exode 20. 17

Le socialisme est du vol légalisé, de la convoitise institutionnalisée. Il ne produit rien - si ce n’est la pauvreté et la bureaucratie. Les socialistes sont des parasites qui consomment ce que d’autres ont gagné par un dur labeur et de l’ingéniosité. Il existe un monde de différence entre le partage chrétien volontaire d’une part, et la confiscation forcée d’autre part. La possession de propriétés et de moyens de production est biblique.

Selon la Bible, toute taxation de 10 %, ou plus, est une oppression (I Samuel 8. 10-18) et toute taxation sur la propriété ou l’héritage est strictement interdite (I Rois 21. 3). Les institutions et les individus impliqués dans le service à plein temps pour le Seigneur ne doivent pas être imposables (Esdras 7. 23-24). Tout système de taxation inégal ou progressif est également contraire à l’Ecriture.

« Le riche ne paiera pas plus, et le pauvre ne paiera pas moins… »

Exode 30. 14, 15

« Tu ne commettras point d’iniquité dans tes jugements : tu n’auras point égard à la personne du pauvre, et tu ne favoriseras point la personne du grand, mais tu jugeras ton prochain selon la justice. »

Lévitique 19. 15

La Bible défend la privatisation (possession privée et responsabilité personnelle), et non la nationalisation (vol et bureaucratie). La Bible encourage le travail dur, l’honnêteté et l’économie (I Thessaloniciens 4. 11 ; II Thessaloniciens 3. 10)et non la mendicité.

« Les trésors de la méchanceté ne profitent pas, mais la justice délivre de la mort. L’Eternel ne laisse pas le juste souffrir de la faim, mais il repousse l’avidité des méchants. Celui qui agit d’une main lâche s’appauvrit, mais la main des diligents enrichit. » Proverbes 10. 2-4

« La main des diligents dominera, mais la main lâche sera tributaire »

Proverbes 12. 24

« L’âme du paresseux a des désirs qu’il ne peut satisfaire ; mais l’âme des hommes diligents sera rassasiée… la richesse mal acquise diminue, mais celui qui amasse peu à peu l’augmente. » Proverbes 13. 4, 11

De la même manière, la Déclaration de KwaSizabantu stipule : « Nous affirmons que la Bible est clairement contre l’oppression du pauvre par le riche. Elle est également très claire quant au droit de posséder des terres et des biens. « Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain… ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain » (Exode 20. 17) ; « S’il (le champ) n’avait pas été vendu, ne te restait-il pas ? » (Actes 5. 4 ; Matthieu 20. 15). A partir du commandement « Tu ne voleras pas » et « Tu ne convoiteras pas », nous rejetons toute forme de nationalisation et de redistribution forcée de la richesse et des terres. On peut observer que partout où cette loi biblique a été violée, en particulier dans les pays socialistes, le résultat en a été la famine, le gaspillage et la mort de millions de personnes ».

L’économie Biblique interdit également les poids et les mesures (inflation) injustes.

« Vous ne commettrez point d’iniquité ni dans les jugements, ni dans les mesures de dimension, ni dans les poids, ni dans les mesures de capacité… Je suis l’Eternel, votre Dieu. » Lévitique 19. 35-36

Tout au long de la Bible, on parle de l’argent en terme de poids. La loi de Dieu demande que les transactions financières soient faites de manière honnête. Par la dévaluation de la monnaie, l’inflation est le vol des salaires et la destruction des économies. C’est le résultat de la contre-façon : on imprime plus d’argent qu’il n’y a d’or en contre-partie. C’est fondamentalement malhonnête - une taxe cachée - où « l’argent est changé en scorie » (Esaïe 1. 22). Si vous ou moi imprimons de l’argent, c’est de la contre-façon. Si le gouvernement imprime de l’argent, c’est de l’inflation.

« La balance fausse est en horreur à l’Eternel, mais le poids juste lui est agréable. » Proverbes 11. 1

Une enquête sur l’inflation en Afrique du Sud montre qu’en 1971 une voiture coûtait environ 1 000 Rands. En 1981, la même somme permetttait encore d’acheter une moto. En 1991, le pouvoir d’achat a tellement baissé qu’on ne pouvait plus acheter qu’une bicyclette. En 2001, une bonne paire des chaussures de sport coûte plus de 1 000 Rands.

En Zambie, lors de l’indépendance en 1964, une Kwacha équivalait à une Livre Britannique. Aujourd’hui, une Livre équivaut à plus de 8 000 Kwachas. Au moment de l’indépendance, on pouvait acheter une voiture pour environ 140 K. Aujourd’hui, une bouteille de coca-cola coûte plus de 1 200 K.

« Nous diminuerons l’épha, nous augmenterons le prix, nous falsifierons les balances pour tromper… Je n’oublierai jamais aucune de leurs œuvres ».

Amos 8. 5-7

L’impact dévastateur d’une monnaie factice sur les pensions et les économies est criminel. La loi biblique demande l’utilisation de balances honnêtes et de poids honnêtes - en d’autres termes, de l’argent dont la contrepartie existe réellement (Proverbes 20. 10).

« Est-on pur avec des balances fausses, et avec de faux poids dans le sac ? Ses riches sont pleins de violence, ses habitants profèrent le mensonge et leur langue n’est que tromperie dans leur bouche. » Michée 6. 11-12

Dr Peter Hammond
Frontline Fellowship, P O Box 74, Newlands, 7725, Cape Town, South Africa
E-mail: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

Traduit de l’anglais

 

Principes Bibliques pour Afrique - Free PDF

Holocauste Au Rwanda - Free PDF book

Copyright © 2017. Frontline Fellowship. Powered by joomla
S5 Logo