Réformer nos familles PDF Print E-mail

« Sache donc que c’est l’Eternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements ».

Deutéronome 7. 9

Le second commandement contient à la fois une menace sévère et une promesse incroyablement bienveillante :

« Tu ne te feras point d’image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. » Deutéronome 5. 8-10

Une responsabilité solennelle

Les parents ont la responsabilité d’élever leurs enfants « en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur »Ephésiens 6. 4et de les « instruire (…) selon la voie qu’il(s doivent) suivre… » Proverbes 22. 6.

Nous sommes appelés à gérer correctement notre propre famille et à faire en sorte que nos enfants apprennent l’obéissance et la soumission (I Timothée 3. 4).

Nous devons « dire à la génération future les louanges de l’Eternel, et sa puissance, et les prodiges qu’il a opérés… pour qu’elle soit connue de la génération future, des enfants qui naîtraient, et que, devenus grands, ils en parlent à leurs enfants, afin qu’ils mettent en Dieu leur confiance, qu’ils n’oublient pas les œuvres de Dieu et qu’ils observent ses commandements, afin qu’ils ne soient pas… une race indocile et rebelle… une race dont le cœur n’était pas ferme, et dont l’esprit n’était pas fidèle à Dieu » Psaume 78. 4-8

La Bible nous dit non seulement d’élever des fils craignant Dieu, mais des fils qui deviendront des pères craignant Dieu, qui à leur tour élèveront des fils craignant Dieu, et qui eux-mêmes deviendront des pères qui aimeront, honoreront Dieu, se confieront en lui et lui obéiront. Nous devons élever des disciples qui élèveront à leur tour des disciples pour que les bénédictions de Dieu passent de génération en génération sans que la chaîne ne soit rompue.

La première priorité des parents

Un des passages les plus importants de la Bible à ce sujet se trouve dans Deutéronome 6, juste après la répétition des Dix Commandements. Il répète en effet aux parents un commandement primordial :

« Voici les commandements, les lois et les ordonnances que l’Eternel, votre Dieu, a commandé de vous enseigner, afin que vous les mettiez en pratique… afin que tu craignes l’Eternel, ton Dieu, en observant, tous les jours de ta vie, toi, ton fils et le fils de ton fils, toutes les lois et tous ses commandements que je te prescris, et afin que tes jours soient prolongés. Tu les écouteras donc, Israël, et tu auras soin de les mettre en pratique, afin que tu sois heureux et que vous multipliez beaucoup, comme te l’a dit l’Eternel, le Dieu de tes pères, en te promettant un pays où coulent le lait et le miel. Ecoute, Israël ! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel.Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes… Garde-toi d’oublier l’Eternel, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu craindras l’Eternel, ton Dieu, tu le serviras… » Deutéronome 6. 1-13

Ici, lors d’une occasion très importante, après avoir rappelé les Dix Commandements à Israël, l’unicité et la souveraineté de notre Seigneur sont proclamées. Puis, ce que le Seigneur Jésus identifie comme étant le plus grand commandement, est indiqué : « Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force ». C’est le résumé de tous les commandements. Et comme notre Seigneur nous l’a rappelé : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements » Jean 14. 15

Eduquer la génération à venir

Une première façon d’appliquer ce commandement dans nos vies est de « les (les commandements) inculquer à tes enfants, et tu leur en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras ». L’éducation et la formation de la génération future sont données comme étant la première application de la Loi de Dieu et la première priorité du peuple de Dieu. Nous ne devons pas uniquement enseigner une connaissance intellectuelle, mais un amour entier pour le Seigneur, non seulement avec tout notre cœur, mais avec toute notre âme et toute notre force. Tout notre être - corps, âme et esprit - devrait refléter notre amour pour notre Seigneur. Ces commandements devraient être nos sujets de conversation les plus courants.

La Parole de Dieu devrait faire partie de notre vie à tel point que tout ce que nous faisons et pensons soit dirigé par l’Ecriture. Nos maisons, nos jardins devraient refléter la Seigneurie de Christ. Ils devraient montrer et pouvoir raconter que nous aimons le Seigneur et que la Bible dirige chaque aspect de notre vie.

Si nous péchons dans ce domaine, il se peut que ce qui est écrit dans Juges 2. 10 - « Il s’éleva après elle une autre génération, qui ne connaissait point l’Eternel, ni ce qu’il avait fait… » - ne s’applique à nous.

C’est le danger qui nous menace aujourd’hui, dans la mesure où il y a plus d’enfants de parents chrétiens enthousiasmés par Pokémon et Harry Potter (qui sont occultes) que pour le Seigneur Jésus et la Bible.

« Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai et tu seras dépouillé de ton sacerdoce ; puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, j’oublierai aussi tes enfants .» Osée 4. 6

L’Ecriture nous commande : « seulement, prends garde à toi et veille attentivement sur ton âme, tous les jours de ta vie, de peur que tu n’oublies les choses que tes yeux ont vues, et qu’elles ne sortent de ton cœur ; enseigne-les à tes enfants et aux enfants de tes enfants. »Deutéronome 4. 9

« Et leurs enfants qui ne la connaîtront pas l’entendront, et ils apprendront à craindre l’Eternel, votre Dieu… » Deutéronome 31. 13

Echecs à ne jamais oublier

La Bible contient plusieurs exemples terrifiants de dirigeants chrétiens ayant complètement échoué dans l’éducation de leurs enfants. Le souverain sacrificateur, Eli, a connu un échec cuisant dans l’éducation de ses fils - sacrificateurs - qui se conduisaient de manière déshonorante et désastreuse (I Samuel 3. 13). Les enfants du prophète Samuel se sont également conduits d’une manière honteuse en acceptant des présents et en violant la justice (I Samuel 8. 3).

L’échec du Roi David dans l’éducation de ses fils, Amnon et Absalon, a eu des conséquences désastreuses sur le Royaume, allant même jusqu’à la guerre civile.

L’Ecriture nous dit au sujet des histoires de l’Exode et des péripéties d’Israël dans le désert : « Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemple, et elles ont été écrites pour notre instruction… »I Corinthiens 10. 11

La Parole nous avertit également des temps à venir où « les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force… apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité. »

II Timothée 3. 2-7

Cette description pourrait si bien s’appliquer à notre société d’aujourd’hui. Notez que la Bible place ceux qui sont blasphémateurs, rebelles à leurs parents, et ingrats parmi les pécheurs les plus brutaux et les plus méchants.

Respect des autorités

La Parole de Dieu déclare en effet « Maudit soit celui qui méprise son père et sa mère ! Et tout le peuple dira : Amen ! »Deutéronome 27. 16

« L’œil qui se moque d’un père et qui dédaigne l’obéissance envers une mère, les corbeaux du torrent le perceront, et les petits de l’aigle le mangeront. » Proverbes 30. 17

Notre Seigneur Jésus a déclaré : « Honore ton père et ta mère ; et : celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. »Matthieu 15. 4

Il est triste de constater que le respect envers les parents et les aînés se fait de plus en plus rare aujourd’hui, même dans les cercles chrétiens. Cependant, la Parole de Dieu est claire : « Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard. »Lévitique 19. 32, et « Ecoute ton père, lui qui t’a engendré, et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille. »Proverbes 23. 22

Ces commandements ne s’adressent pas qu’aux petits enfants. Peu importe notre âge, que nous vivions sous le toit de nos parents ou que nous ayons notre propre foyer, il est de notre responsabilité d’honorer et de respecter nos parents dans le Seigneur (Exode 20. 12).

« Chacun de vous respectera sa mère et son père, et observera mes sabbats. Je suis l’Eternel, votre Dieu. »Lévitique 19. 3

Les parents doivent aujourd’hui s’assurer que leurs enfants soient élevés dans l’amour et la crainte du Seigneur tant les pressions et les tentations qui entourent les famillse et les jeunes sont importantes. Il faut préparer nos enfants à un vie de discipulat

1. La Bible avant le petit déjeuner

Il est essentiel que nos foyers soient centrés sur la Bible. Pour cela, on peut encourager chaque membre de la famille à lire sa Bible avant le petit déjeuner, ou alors lire.un passage des Ecritures en famille.

2. La Bible avant le souper

Comme le repas du soir est souvent un moment important dans la plupart des familles, il serait judicieux de prendre l’habitude de lire la Bible avant le souper. Cela pourrait inclure la lecture d’un chapitre des Psaumes, des Proverbes ou d’un livre de méditation.

3. Méditation après le souper

Certaines familles préféreront la méditation après le souper. Peu importe, pourvu que l’Ecriture, les Psaumes, les Cantiques et les prières fassent partie de la vie quotidienne de chaque foyer chrétien. Cela ne veut pas dire que ces cultes de famille doivent être longs. En fait, et surtout si les familles ont de petits enfants, il est sage que ces cultes soient courts, joyeux et bien ciblés. Les enfants ont beaucoup de mémoire, et ainsi on pourrait inclure des mémorisations de base comme le Notre Père, les Dix Commandements et le Credo. Un enfant de 3 ou 4 ans peut déjà mémoriser le Notre Père et quelques passages clé des Ecritures.

4. Les histoires Bibliques et la prière avant de se coucher

Un des moments les plus importants de chaque famille chrétienne devrait être celui des histoires bibliques et de la prière du soir. Ce temps avec les plus jeunes doit être des plus agréables. Ce peut être au lit ou sur le canapé, en utilisant des livres d’histoires en couleur - dans la mesure du possible - il est important de poser régulièrement des questions et d’impliquer les plus jeunes enfants dans ces grandes histoires de la Parole de Dieu.

Beaucoup de parents disent ne pas avoir le temps pour tout cela. En fait, vous aurez le temps si vous diminuez les heures que vous passez devant la télévision et la lecture des magazines. Si l’on considère l’éternité, quel bien peuvent vous procurer, à vous et à vos enfants, ces nombreuses heures passées chaque semaine devant la télévision ou dans la lecture des journaux à scandales ? Arrêtez la télévision, et vous aurez assez de temps pour faire de vos enfants des disciples.

5. Des dimanches spéciaux

Dès leur plus jeune âge, il faut enseigner à nos enfants l’amour et le respect de la Parole de Dieu, de l’Eglise et du Jour du Seigneur. Il est essentiel pour des enfants d’avoir un rythme et d’y déroger le moins possible. C’est pourquoi, il faut montrer que notre emploi du temps reflète notre foi. Les bonnes habitudes et la routine font partie intégrante de la formation de disciples. Nous prenons le temps pour les choses que nous estimons importantes. Le Seigneur a décrété six jours de travail et un jour de repos, le septième. Cela a été si important pour Dieu qu’Il nous a donné l’exemple en se reposant après avoir créé l’Univers. Ne laissons pas les courses, le sport, et les distractions mondaines empiéter sur le Jour du Seigneur et le profaner.

L’évêque J. C. Ryle nous a défiés : « Le bon sens, la raison et la conscience s’accordent pour nous dire, je pense, que si nous ne pouvons pas consacrer à Dieu une journée dans la semaine, nous ne pourrons pas vivre comme devraient vivre ceux qui devront mourir un jour ».

L’écrivain puritain Richard Baxter a conseillé la chose suivante : « Veillez à ce que le Jour du Seigneur soit exclusivement consacré à la préparation pour l’éternité ».

C’est le samedi qu’on commence à se préparer pour le dimanche - nos enfants doivent aller au lit suffisamment tôt pour être bien reposés pour le culte du lendemain. Nous pouvons aussi encourager nos enfants à respecter le lieu où nous nous réunissons le dimanche et veiller à ce qu’ils portent leurs plus beaux habits pour honorer le Seigneur. Il est également bon de faire en sorte d’arriver suffisamment tôt à l’église, avec des cœurs et des esprits disposés à être enseignés.

Nous devons enseigner à nos enfants à respecter l’autorité, en commençant par celle des parents, puis des grands-parents, des oncles et tantes, et l’autorité dans l’Eglise et la société. Le respect envers Dieu, le respect d’autrui et le respect de la propriété sont les fondements de l’éducation chrétienne.

6. La mémorisation des Ecritures

La mémorisation des Ecritures est un outil vital dans la formation de disciples :

« Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En se dirigeant d’après ta parole… Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi. » Psaume 119. 9, 11

« Ta parole est un lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. »

Psaume 119. 105

Si nous construisons la vie de nos enfants sur le Roc de la Parole de Dieu, ils resteront fermes face aux tempêtes de la vie qu’isl traverseront. (Matthieu 7. 24-27).

Tous les principes que nous venons d’énoncer nous garantirons que … « lorsqu’il sera vieux, il ne s’en détournera pas. »Proverbes 22. 6

Disciplinons nos enfants par la parole et par nos actes, par nos vies et nos lèvres, par l’éducation et par l’exemple - de manière conséquente (Deutéronome 6. 6, 7).

« Que la parole de Christ demeure en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs en vertu de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. » Colossiens 3. 16-17

Dr Peter Hammond
Frontline Fellowship, P O Box 74, Newlands, 7725, Cape Town, South Africa
E-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

Traduit de l’anglais

Traduit de l’anglais

 

Principes Bibliques pour Afrique - Free PDF

Holocauste Au Rwanda - Free PDF book

Copyright © 2017. Frontline Fellowship. Powered by joomla
S5 Logo