Le choix des priorités PDF Print E-mail

« Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite ; et il se reposa au septième jour de toute son œuvre qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia… » Genèse 2. 2-3

Pourquoi une semaine est-elle constituée de sept jours ? Pourquoi n’en contiendrait-elle pas dix, ou douze ? L’encyclopédie quotidienne de base affirme : « La semaine des sept jours est venue de l’Ancien Testament et de l’influence chrétienne. »

Six jours ouvrables témoignent du fait que Dieu a créé le monde en six jours et s’est reposé le septième. Le fait que le dimanche, premier jour de la semaine, soit notre jour de repos alors que c’est le samedi pour les Juifs, est un rappel hebdomadaire de la résurrection de Jésus le premier jour de la semaine.

La raison pour laquelle nous comptons nos années comme nous le faisons, est un témoignage de l’incarnation de Christ. Depuis la naissance de Jésus, on compte les années « avant Jésus-Christ » ou « après Jésus-Christ ». Les athées les plus acharnés doivent reconnaître que Christ est au centre de l’Histoire chaque fois qu’ils écrivent une date ! Après la Révolution Française, la Convention a essayé d’abolir le calendrier chrétien et d’introduire une semaine de dix jours ouvrables, en comptant les jours depuis la création de la République en 1792. Inutile de dire que la tentative a échoué.

.

D. L. Moody a fait la remarque suivante : « Aucune nation ayant profané le Sabbat n’a prospéré. Montrez-moi une nation qui l’a fait et je vous montrerai une nation qui a en elle la semence de la ruine et de la décadence. Je crois que la profanation du Sabbat entraînera une nation à sa perte plus vite que quoi que ce soit d’autre ».

Toute relation a besoin d’un temps de qualité pour s’épanouir, et il nous faut consacrer au moins un jour par semaine pour développer et approfondir notre relation avec notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.

« Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l’Eternel en le glorifiant, et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, alors tu mettras ton plaisir en l’Eternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l’héritage… » Esaïe 58. 13, 14

Mettre à part le premier jour de la semaine est bon pour notre corps, notre âme et notre esprit. Nous avons besoin de temps pour nous reposer, réfléchir et nous restaurer. C’est une question de rythme et de routine, mais également de révélation et de souvenir de l’œuvre de la création (Exode 20. 8-11) et du salut (Deutéronome 5. 12-15).

En obéissant au commandement du Seigneur en agençant la semaine pour que le dimanche soit un jour de repos et d’adoration spécial pour la famille nous proclamons au monde que Jésus-Christ est ressuscité des morts et qu’Il est le Seigneur de nos vies.

En plus d’un jour de repos, de souvenir et d’adoration, le jour du Seigneur est également un jour d’espoir. « Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. »Hébreux 4. 9

Le temps que nous passons avec le peuple de Dieu dans l’adoration, la communion fraternelle et le ministère de la Parole, nous rappelle que nous vivrons quelque chose d’encore plus glorieux et de plus merveilleux dans l’éternité.

Certains chrétiens rejettent toute idée du dimanche comme étant un jour à part, déclarant que nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce, et donc libres de faire comme il nous plaît. Cette pensée suggère que l’observation du Jour du Seigneur est un asservissement terrible. Les commandements de Dieu ne devraient pas être considérés comme limitant notre liberté, mais au contraire comme nous donnant la liberté d’apprécier le meilleur de Dieu pour nos vies. Seuls ceux qui considèrent le quatrième commandement comme une sorte d’asservissement n’ont jamais vraiment compris son but.

Ecoutez quelques pensées de grands leaders du passé :

« Le dimanche est une institution divine sans prix, la pause nécessaire dans la vie nationale. C’est un droit que tout sujet britannique acquiert en naissant, notre responsabilité, privilège et devoir à transmettre à la postérité. » M. Winston Churchill

« L’expérience montre que le jour de repos est essentiel à l’humanité ; c’est là ce que demande la civilisation aussi bien que le christianisme. »

Théodore Roosevelt

« Le Jour du Seigneur, les chrétiens devraient suspendre toutes les affaires mondaines, en l’honneur de la résurrection du Seigneur. »Tertullien

« La profanation du sabbat est une porte ouverte à toute impiété. Ceux qui profanent le temps saint ne garderont rien de pur. »Matthew Henry

« Il n’y a rien que je vous recommanderais de garder de façon plus résolue que le sabbat, et de le garder saint ; et par cela je veux dire non seulement de vous abstenir ce jour de tout sport inconvenant et des affaires courantes, mais de passer votre temps dans des conversations frivoles, conduisant ainsi souvent à une triste perte de ce jour précieux. » William Wilberforce

« La cité sera en sécurité si Dieu est adoré en vérité et avec dévotion, et cela est attesté par la sanctification du sabbat… » John Calvin

« Un homme montrera l’état de son cœur et de sa vie, plus par un Jour, celui du Seigneur, que par tous les autres jours de la semaine. Avoir un grand plaisir au culte de Dieu lors de Son Saint Jour donne une meilleure preuve d’une nature sanctifiée que de rechigner à l’approche de tels jours. » John Bunyan

Les inventeurs pionniers de l’avion, les frères Wright, ont déclaré la chose suivante : « Nous avons été élevés dans le respect du Jour du Seigneur… nous ne volerons jamais le dimanche. »

L’urgence et la nécessité

Le Seigneur Jésus a aussi enseigné qu’il était bon et juste de faire face aux urgences le Jour du Seigneur (Matthieu 12. 11, 12). Les chrétiens ont toujours reconnu la nécessité de répondre aux urgences et qu’il est bon de le faire aussi le Jour du Seigneur. Nous n’abandonnons pas les limites de vitesse sur les routes simplement parce que la police et les services de secours doivent aller plus vite. Nous faisons des lois qui visent le bien de la société en général, puis nous discutons des exceptions nécessaires.

Mais le Jour du Seigneur devrait être un jour spécial, sans aucune activité commerciale. Personne ne devrait être obligé par la loi d’aller à l’Eglise le dimanche, mais il serait juste que les gouvernements votent des lois laissant les gens libres de toute obligation commerciale ce jour-là. L’Etat devrait promulguer des lois contre le travail dominical.

Benjamin Disraeli, l’ancien premier ministre de la Grande Bretagne, a déclaré : « Je tiens le jour de repos comme la plus précieuse bénédiction jamais accordée à l’homme, c’est la pierre angulaire de la civilisation. »

Eric Liddell, le médaillé d’or des jeux olympiques, qui a refusé de courir lors de la course olympique principale le dimanche, et qui était le sujet du film Les Chariots de Feu, a déclaré :

« Il existe beaucoup de gens aujourd’hui qui considèrent ceux qui honorent

le dimanche comme cela se faisait traditionnellement, comme des rabat-joies. Ils pensent que durant les années de leur jeunesse, ils devraient avoir leur chance de se payer du bon temps. Donnez-moi le jour du repos, lorsque toutes les saveurs des jeux organisés peuvent être mises de côté, et toutes les joies de la vie seront supérieures à cause de lui. Pour moi personnellement, c’est un temps de communion et de relation avec Dieu, un temps de tranquillité, en fait, un temps de récréation et de communion avec Dieu. Je crois que le dimanche, tel qu’il a été institué dans le passé, est une des plus grandes aides dans la vie d’un jeune, pour garder au mieux ce qui est noble, vrai et le meilleur. C’est pourquoi je dis : jeune, tiens- toi pour le Jour du Seigneur, parce qu’en le perdant tu perdras bien plus que le Jour : tu perdras l’esprit qui le soutient. »

Eric Liddell a gagné une médaille d’or olympique lors d’une course pour laquelle il ne s’était pas spécialement entraîné. Il fut ensuite missionnaire en Chine durant vingt ans et emprisonné pendant deux ans dans un camp de concentration japonais durant la Deuxième Guerre Mondiale, où il est mort courageusement en 1945.

L’évêque J. C. Ryle écrivit : « Mon conseil à tous les chrétiens est de combattre sérieusement pour le saint Jour tous les ennemis, à l’intérieur et à l’extérieur. La lutte en vaut la peine. Le non respect du sabbat de nos jours est une des preuves - parmi bien d’autres - de l’état de la religion. Le respect du sabbat fait partie de la Loi éternelle de Dieu. Le sabbat est le rendez-vous de miséricorde de Dieu pour le bienfait général de toute l’humanité. »

Dr Peter Hammond
Frontline Fellowship, P O Box 74, Newlands, 7725, Cape Town, South Africa
E-mail: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

Traduit de l’anglais

Traduit de l’anglais

Toutes ces citations sont traduites de l’anglais

 

Principes Bibliques pour Afrique - Free PDF

Holocauste Au Rwanda - Free PDF book

Copyright © 2017. Frontline Fellowship. Powered by joomla
S5 Logo