Les transformations dans la Bible PDF Print E-mail

 Le réveil est-il le désir de votre cœur ? Aspirez-vous à ce que les Eglises et les communautés d’Afrique revivent et soient restaurées de manière à honorer Dieu ?

« Dieu des armées, relève-nous ! Fais briller ta face et nous serons sauvés ! » Psaume 80. 8

« Oh ! si tu déchirais les cieux et si tu descendais… tes ennemis connaîtraient ton nom, et les nations trembleraient devant toi. »

Esaïe 63. 19 et 64. 1

Duncan Campbell des Hébrides a noté que : « Le réveil n’est pas caractérisé par des Eglises remplies de gens, mais par desgens remplis de Dieu. »Jonathan Edwards a décrit le réveil comme étant « un temps spécial de miséricorde. »

Le réveil est une œuvre souveraine de Dieu à l’initiative du Saint-Esprit travaillant avec des hommes consacrés. Une étude des réveils dans la Bible et dans l’histoire révèle que tous les réveils commencent par une reconnaissance plus profonde de la sainteté de Dieu et la prise de conscience de l’offense que notre péché cause à Dieu.

« Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Eternel qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. » Esaïe 55. 7

Lorsque le Livre de la Loi (les cinq premiers livres de la Bible) fut lu à Josias, roi de Judée, il déchira ses vêtements dans son angoisse, et s’écria : « car grande est la colère de l’Eternel, qui s’est enflammée contre nous »II Rois 22. 13. Il rassembla tous les anciens pour écouter la Loi de Dieu et pour se repentir avec eux de la méchanceté qu’ils avaient laissée se développer dans le pays.

« Le roi se tenait sur l’estrade, et il traita alliance devant l’Eternel, s’engageant à suivre l’Eternel, et à observer ses ordonnances, ses préceptes et ses lois, de tout son cœur et de toute son âme… Et tout le peuple entra dans l’alliance. » II Rois 23. 3

Cette repentance fut suivie par des actions énergiques: retirer et détruire tout ce qui était contraire à la Loi de Dieu - y compris les statues pornographiques d’Astarté, les autels de Baal où des nouveau-nés étaient sacrifiés, et les prostitués et faux prophètes qui avaient corrompu le peuple (II Rois 23. 4-10).

La Bible rapporte au sujet de Josias : « il n’y eut point de roi qui, comme lui, revienne à l’Eternel de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force, selon toute la loi de Moïse. » II Rois 23. 25. Dieu a envoyé un prophète pour déclarer à Josias :« Parce que ton cœur a été touché, parce que tu t’es humilié devant l’Eternel en entendant ce que j’ai prononcé contre ce lieu… moi aussi, j’ai entendu, dit l’Eternel. » II Rois 22. 19

La conviction de péché est le premier pas vers une transformation selon la Bible. Elle est suivie d’actes pratiques : se concentrer sur la Loi de Dieu, y obéir, pleurer sur notre péché, le confesser.

« Lorsque quelqu’un péchera et commettra une infidélité envers l’Eternel, en mentant à son prochain au sujet d’un dépôt, d’un objet confié à sa garde, d’une chose volée ou soustraite par fraude, en niant avoir trouvé une chose perdue, ou en faisant un faux serment sur une chose quelconque de nature à constituer un péché ; lorsqu’il péchera ainsi… il la restituera en son entier, y ajoutera un cinquième et la remettra à son propriétaire… »

Lévitique 5. 21-24

Ceux qui disent vouloir un réveil, mais qui ne sont pas disposés à se repentir de tout péché, et à réparer ce qui peut l’être ne sont pas sincères.

« Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle et repens-toi. » Apocalypse 3. 19

Comme Josias, nous devons regarder de près la Loi de Dieu. Les Dix Commandements reflètent le caractère immuable de Dieu. Ils résument nos responsabilités envers Dieu, nos parents et les autres.

« Ainsi la loi a été comme un précepteur pour nous conduire à Christ, afin que nous soyons justifiés par la foi. » Galates 3. 24

« La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme… » Psaume 19. 8

Martin Luther a déclaré : « Le premier devoir du prédicateur de l’Evangile est de proclamer la Loi de Dieu et de montrer la nature du péché. »

John Bunyan a dit : « L’homme qui ne connaît pas la nature de la Loi ne peut pas connaître la nature du péché. »

John Wesley a suggéré que les évangélistes prêchent 90 % sur la Loi et 10 % sur la Grâce.

Charles Finney écrivit : « Si la Loi n’est pas utilisée, cela aura certainement pour résultats une fausse espérance, l’introduction d’un faux standard de l’expérience chrétienne, et l’entrée à l’Eglise de faux convertis. »

Charles Spurgeon a déclaré : « Ils n’accepteront jamais la Grâce s’ils ne tremblent pas devant une Loi juste et sainte. »

Comme notre Seigneur l’a enseigné : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre… Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. »

Matthieu 5. 17-19

Repentance nationale

Nous voulons que Dieu bénisse l’Afrique, donc nous devons évaluer nos nations à la lumière de la Parole de Dieu. Alors que nous cherchons un réveil, nous devons commencer à confesser les péchés de notre nation. En regardant les Dix Commandements, les Sud-Africains par exemple doivent confesser que :

Nos leaders sont trop orgueilleux pour se courber devant Dieu dans la prière au début d’une session parlementaire ou pour reconnaître une source d’autorité au-dessus d’eux mêmes.

Lors d’événements nationaux, nos leaders ont commis le péché d’idolâtrie, ils ont adoré d’autres « dieux »

Le Nom de Dieu est couramment pris en vain à la télévision nationale et au cinéma, et ce blasphème est protégé par la constitution et regardé comme un divertissement.

Le Jour du Seigneur est profané chaque semaine. Ce que Dieu a donné comme un Jour de repos et un Jour d’Adoration a été commercialisé et utilisé à d’autres fins beaucoup moins spirituelles.

Le respect pour nos parents et nos anciens a été sapé partout par les lois, l’industrie du spectacle, le ministère de l’éducation et l’explosion de crimes violents contre les personnes âgées.

Chaque année, plus de 20 000 personnes sont assassinées en Afrique du Sud et notre système judiciaire ne protège pas les citoyens de ce pays. La plupart des assassins qui terrorisent notre peuple s’enfuient avant d’être traduits en justice. En fait, nos lois semblent favoriser les droits des criminels - et bien trop souvent les victimes sont criminalisées.

L’égoïsme, la cupidité, la convoitise et la tromperie envahissent le pays et nous sommes devenus une nation infestée par la corruption et le vol. Notre constitution  renforce les droits des pornographes de prendre ce que Dieu a destiné à être saint pour le pervertir ; de prendre ce que Dieu a conçu beau pour le rendre sordide ; de dénaturer ce que Dieu avait destiné à être intime pour le développer en une industrie d’exploitation

Nous devons admettre qu’il est hypocrite de revendiquer « une société des droits de l’homme » alors que nous refusons la vie aux enfants à naître. Notre gouvernement interprète le « Droit à la Vie » comme un moyen de protéger de l’exécution les assassins coupables, mais non de protéger des bébés innocents de la peine de mort au travers de l’avortement. Notre société est devenue si dure, si insouciante et si cruelle qu’elle laisse des bébés être démembrés, étouffés ou étranglés par l’avortement - légalement - et avec l’argent du contribuable. Comment pouvons-nous attendre la bénédiction de Dieu sur une nation qui tue les bébés ?

« Pour que le mal triomphe, il suffit que les gens de bien ne fassent rien. » Nous devons confesser à notre grande honte, que la plupart d’entre nous, même dans l’Eglise, n’avons rien fait pour protester et œuvrer contre le massacre légalisé des enfants à naître en Afrique du Sud.

Dieu a déclaré que « Toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. » Matthieu 25. 45« Celui qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché. » Jacques 4. 17.

Nous n’avons pas aimé Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme, de toute notre pensée et de toute notre force, et nous n’avons pas non plus aimé notre prochain comme nous-mêmes. Nous n’avons pas fait aux autres ce que nous voudrions que les autres fassent pour nous. Nous avons été légers et négligents. Nous avons tourné autour de nous-mêmes et avons été préoccupés par des choses de moindre importance Nous avons tant pensé à nous-mêmes, et si peu à Dieu et à notre prochain. Nous avons gaspillé trop de temps devant la télévision. Et nous avons souvent passé plus de temps à lire le journal qu’à lire la Bible.

Dans la Bible, une réforme nationale a toujours impliqué un retour

à l’étude et à l’obéissance de la Parole de Dieu.

La Bible est une lampe à nos pieds et une lumière sur notre sentier (Psaume 119. 105) ; elle est « vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. »Hébreux 4. 12. Elle est comme un feu qui brûle dans notre cœur, elle est comme un marteau qui brise le roc (Jérémie 23. 29)« Elle est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit »Romains 1. 16. Elle est la Vérité (Jean 17. 17) qui nous rend libre (Jean 8. 32). Elle est plus douce que le miel (Psaume 119. 103) et plus précieuse que l’or ou l’argent (Psaume 119. 72)« Les commandements de l’Eternel sont purs, ils éclairent les yeux, les ordonnances de l’Eternel réjouissent le cœur » Psaume 19. 9.

C’est pourquoi Asa ôta du pays les prostitués et détruisit les idoles pornographiques (I Rois 15. 12). Jéhu détruisit le temple de Baal où se perpétraient des sacrifices d’enfants et en fit un cloaque (II Rois 10. 27). Jehojada conduisit le peuple à détruire le temple de Baal et à briser les idoles perverses et les autels couverts de sang (II Rois 11. 18). Josias a ordonné de sortir du temple du Seigneur les idoles, les fétiches et autres symboles des fausses religions (II Rois 23. 4).

« Vous qui aimez l’Eternel, haïssez le mal ! » Psaume 97. 10

Josaphat a débarrassé le pays des statues d’Astarté et a appliqué son cœur à chercher Dieu (II Chroniques 19. 3). Ezéchias a également fait disparaître du pays des choses offensantes qui n’étaient pas en accord avec la Loi de Dieu (II Chroniques 31. 1 ; 33.15). Esdras a demandé au peuple de mettre le mariage en conformité avec la Loi de Dieu (Esdras 10. 3). Néhémie a mis en application l’observation du sabbat en l’honneur du Seigneur (Néhémie 13. 19). Les Ephésiens ont détruit leurs livres occultes (Actes 19. 17-20).

« Qui se lèvera pour moi contre les méchants ?

Qui me soutiendra contre ceux qui font le mal ? » Psaume 94. 16

Nous ne pouvons rien accomplir qui ait une valeur éternelle, à moins que la Parole de Dieu en soit le fondement et le centre, et si nous pensons que nous pouvons trouver un raccourci pour vivre un Réveil, en évitant la repentance, la restitution et l’obéissance, nous ne faisons que nous tromper nous-mêmes. Tout Réveil et transformation nationale dans la Bible ont impliqué une action décisive pour amener la société à l’obéissance de la Loi de Dieu !

« Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays » II Chroniques 7. 14

Dr Peter Hammond
Frontline Fellowship, P O Box 74, Newlands, 7725, Cape Town, South Africa
E-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

Traduit de l’anglais

Traduit de l’anglais

Toutes ces citations sont traduites de l’anlgais

 

Principes Bibliques pour Afrique - Free PDF

Holocauste Au Rwanda - Free PDF book

Copyright © 2017. Frontline Fellowship. Powered by joomla
S5 Logo